Journée typique d’une musulmane durant le Ramadan.

Ah! Enfin Ramadan, mois tant attendu. Plus rien ne vous semble plus alléchant qu’un bon Big Mac au McDo d’à côté. Mais voilà, on se retrouve coincé entre les quatre murs de notre chambre du matin au soir, car il faut avouer qu’une sortie avec les amis comprend bien évidemment une consommation quelconque. Alors, livré pour soi, chacun se contente d’exploiter ses languissantes journées selon ses passions. Ma journée à moi, je ne la voudrai ni meilleure ni pire. 😀

3:55 J’écrase mon alarme. Je file à la cuisine me goinfrer de n’importe quelle substance comestible. Même les spaghettis de la veille feraient l’affaire. L’Adan de lfajr (pour annoncer le début du jeûn) commence à se faire entendre. Vite, je fais en sorte de tomber dans un coma hydraulique en buvant 89494 litres d’eau. Mon frère dort toujours, je le réveillerai plus tard (peut-être quand l’Adan finira), mais sûrement pas avant de me sentir en état de vomir, pour assurer ma tranquillité digestive du lendemain.

4:10 Je fais ma prière, et je me décide enfin à réveiller mon frère -qui m’avait demandé de le réveiller pour le shour (repas du matin avant le jeûn)- pour lui dire que l’Adan a fini, qu’il ne peut plus manger. Je reçois une claque sonore en pleine gueule.. utile pour retomber dans les pommes, et continuer mon rêve.

10:45 J’ai encore envie de prolonger mon rêve. Mais je sens la langue de Mao me lécher le visage. Dégoûtée, j’envoie un bras menaçant un peu au hasard, et je commence à me retourner dans mon lit, dans l’espoir de retrouver le sommeil. Pas de chance, le rêve est déjà oublié. Faudra faire avec. Pour ouvrir les yeux, je vérifie ma boîte Gmail et les notifications Facebook de la veille sur iTouch. Je lis des statuts débiles, qui par leur débilité, arrivent à m’extirper ma bonne humeur du matin.

11:30 Je donne à manger à Mao, (et c’est fou mais j’ai à chaque fois la malencontreuse idée de vouloir lécher la cuillère avec laquelle je lui ai écrasé le paté dans le bol) puis j’attaque la vaisselle de la veille, après avoir réglé le son de ma musique au maximum, afin d’oublier cette corvée quotidienne, mais aussi pour réveiller les voisins afin qu’ils sachent que je ne devrais pas être la seule à jeûner pendant 9 heures. (Oui parce que la technologie fait son effet de cataliseur de soif/faim pendant la journée, et du coup tout le monde se réveille à 15h après avoir pris soin de veiller toute la soirée)

12:35 Je fais ma prière. J’attaque 100 pages de L’Ombre du Vent de Carlos Ruiz Zafon.

14:30 Je marque une pause. J’allume le pc, direction Google; je tape « Chocolat fondant » > Images. Je reste un bon quart d’heure devant l’écran en train d’étaler ma vision sur ce chef-d’oeuvre gastrique, avant de me rendre compte que ma bave est sur le point de s’éclabousser sur le clavier, et que je finirai sûrement en hémorragie interne dûe au manque si je n’éteinds pas le pc tout de suite.

14:45 Je commence à lire le Coran. J’ai l’intention de lire l’explication avec, mais je comprends que ça va me faire ralentir la vitesse, je laisse pour après. J’essaie de comprendre mais bon…vous voyez le genre. Anniya a7ssanou mina l3amal.

16:15 Je fais ma prière puis j’allume la télé. Zappe. Zappe. J’ai lu quelque part qu’il ne faut pas languir devant la télé durant Ramadan, alors je prends une décision: Je regarde 5 minutes de chaque chaîne. Un instant, je fais pause sur la publicité de Domino’s Pizza. Mon ventre se retourne. Mes intestins s’actionnent. L’orchestre de mon appareil digestif bat son plein. Le maestro, c’est le désir de manger. Le truc avec le jeûn, c’est qu’on devient tous artistes. C’est spirituel.

17:00 J’attaque 100 autres pages de L’Ombre Du Vent. Il commence à m’ennuyer, mais la facilité avec laquelle je lis l’écrivain me rend fière et imbue de ma personne. Alors je continue pour me vanter devant maman qui apprend que j’ai été sage et que, contrairement à Izzy qui est resté toute la journée planté devant son ordi, je m’adonne à des activités plus intellectuelles 🙂 -Ne vous trompez pas sur mon compte, c’est seulement pour fuir le martyr de la vaisselle après le ftour-

18:30 Je prends ma douche. Je chante Hallellujah sous le machin qui vous saute l’eau au visage, et vous, vous avez l’air con. Affamé, assoiffé, esseulé, et idiot comme tout. J’essaie d’allonger ma durée de vie sous la douche -de façon licite et respectueuse- comme ça je n’aurais pas à souffrir les dernières minutes à attendre le ftour.

19:00 Plus rien ne me passe par la tête. Je regarde les aiguilles de la montre tourner. Tic-Toc, Tic-Toc. Le son devient insupportable. Papa regarde son émission sur le prophète. Maman prépare ses concoctions ultra-mega-alléchantes (qui en ont juste l’air parce qu’on a faim, mais quand ça commence à DIGESTER…., je vous dis pas). Je dois l’avouer, tous les plats marocains sont à l’apparence très différents, mais tous ont le même goût. C’est pour ça que nos tables débordent toujours de mets mais à la fin on se demande toujours s’il y a quelque chose de nouveau que maman n’a pas encore posé sur la table, pour faire la surprise.

19:15 Je suis sur le point de craquer. L’adrénaline augmente, le débit de faim accélère, tout ce qui t’entoure se meurt et se fâne. Plus rien ne compte, à mort les projets du soir. On se fiche royalement de son petit ami ou sa petite amie qui s’extasie sur toi -en croyant que tu le fais en retour- alors que tu ne penses qu’à ton bide à ce moment. Ma mère casse la sensation forte avec un: « Samia! Viens m’aider à mettre la table. » NON MAIS TU NE VOIS PAS QUE JE PEUX ME SERVIR A LA CUISINE SANS AVOIR A ME METTRE A TABLE?

19:26 A L’ATTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAQUE! La prière qu’on fait avant de manger, je l’ai déjà psalmodiée avant que l’Adan se fasse entendre, pour gagner plus de temps. Tout le paysage autour de moi semble s’évanouir. Il n’y a plus que moi et la table. Pour nous les musulmans, on a pas besoin de stupéfiants ou de substances toxiques ultra-exotiques qui te font porter high high au septième ciel, il suffit de nous rendre affamés pendant 10 heures, et le tour est joué. IRONIE DU SORT: On a souvent l’impression qu’on n’a plus faim après 5 minutes de gourmandises. C’est moi ou c’est vraiment le cas?

19:30 Je pars effectuer mon devoir religieux. En revenant, je m’aperçois que ma faim commence à se dissiper. Vous aurez remarqué que j’emploie du Need For Speed dans mon ftour -je ne sais pas si la raison est la faim ou la compétitivité avec les autres concurrents à table-. Durant tout le repas, on zape. De 2M, à LMGHRIBIA, à AlOula, à Medi1SAT. C’est fou, tous se jouent notre tête avec la pub. Mais ils doivent comprendre que leur tactique ne marche pas, vu que toute la populace marocaine a la tête baissée de toute façon.

19:45 Je fais un sneak peak sur Facebook, pour faire un sondage des compatriotes qui abordent ma tactique de 5-min fast breaking. Le taux est considérable 🙂 Je ne suis pas la seule.

20:00 Je regarde les émissions débiles de 2M avec la famille, mais la débilité fait la dérision cette fois. On s’éclate. Il faut dire que Ramadan est parfait pour rassembler la famille.

20:45 Je sors à la mosquée avec Papa. J’attrape un rhume à cause de l’endroit décapotable réservé aux femmes.

22:00 On rentre à la maison. Je lis ma part de Coran. Je caresse longuement Mao, avant de l’expédier au jardin -avec un coup de pied (tout gentil) dans le derrière- pour avoir porté atteinte à ma peau de sainte en me griffant sans motif apparent.

22:30 Facebook, WordPress, Youtube,… J’éclate mon libido… Non, pas à la freudienne 🙂

00:00 Dîner, et j’ai la malchance encore de devoir laver la vaisselle. J’envoie la moitié au lave-vaisselle, l’autre (paradoxalement inlavable au lave-vaisselle), je la laisse pour le lendemain.

01:00 Je commence à avoir sommeil. Je m’abstiens de regarder un film et je me résouds à lire quelques pages de mon roman, avant d’allumer mon iPod sur quelques sourates du Coran pour bercer mon sommeil.

Enfin, c’est vrai que mon jour se passe souvent dans l’ironie du sort où je suis jetée -coupée de nourriture et d’eau- mais je pense qu’au fond, Ramadan me permet de me sentir plus à l’aise et en forme. D’ailleurs, j’y trouve mon plaisir pour mieux apprécier l’Islam. Beaucoup de gens voient en Ramadan une privation des besoins primaires, mais il faut savoir ignorer ce sens du superficiel et rechercher le spirituel dans cet exercice d’ascension.
Aussi, Beaucoup d’amis non musulmans disent que c’est très difficile, qu’ils vont mourir de faim, mais ce n’est pas aussi difficile que ça en a l’air, sauf si l’on s’amuse à s’attarder beaucoup trop sur sa faim -comme ce que je viens de démontrer plus haut-. Il faut juste un peu de volonté, mais aussi un désir d’exploiter sa journée du mieux que l’on puisse.

Last but not least, Ramadan Kareem à vous tous 😉

Tagué , , , , , ,

2 réflexions sur “Journée typique d’une musulmane durant le Ramadan.

  1. Ssbiti dit :

    « Je lis des statuts débiles, qui par leur débilité, arrivent à m’extirper ma bonne humeur du matin.  » JE ME SENS VISE LAA ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :