« Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » – Anna Gavalda


Gavalda… J’ai voulu faire une découverte d’auteurs qu’on appelle « commerciaux » et je n’avais pas eu tort en faisant ce choix.
En fait, soyons honnête, j’ai même cru que je pouvais apprécier pendant un moment. C’est vrai que ça a été le cas mais en même temps, il y a beaucoup de choses que je reproche à cette auteur.

« Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » : Le titre me parut révélateur à première vue… Je m’attendais beaucoup à une part de réflexion mûre pour un premier roman (Ah et puis zut ! J’ai oublié de préciser qu’il s’agissait de petites nouvelles, hélas beaucoup trop courtes pour assouvir la faim du lecteur. On s’ennuie au début et à peine commence-t-on à y trouver du plaisir qu’elles signent déjà leur fin). Comme tous ceux qui auraient eu la malchance (ou la chance) de croire quelques critiques qui en font l’éloge, j’étais tout de suite emballée.

Deux livres de suite qui me donnent l’impression de perdre mon temps, ça ne m’est jamais arrivé. Mais je voudrai quand même changer un tant soit peu le ton de mes critiques et cesser d’être méchante envers ces écrivains qui, à défaut de me transporter loin comme je le souhaiterais, me procurent cependant un moment de détente qu’il serait préférable de passer en leur compagnie qu’avec quoi (ou qui) que ce soit d’autre.
Pour tout vous dire, j’ai trouvé ces nouvelles banales. Rien qui mette en exergue le génie de la dame et suscite autant de bruit à la sortie du roman (tiens je persiste à appeler ça roman mais bon, passons). Le ton de l’auteur est le même du début jusqu’à la fin et il ne fait qu’accentuer le sentiment de monotonie. Aucun retournement de situation, aucune surprise… Anna Gavalda nous livre ici un monde réaliste qui n’échappe pas à nos prévisions.  A mon avis, certaines nouvelles ont même l’air d’être bâclées, mais ne discréditons pas d’autres qui ont su attirer mon attention et je cite notamment I.I.G, Clic-Clac, et le Fait du jour… L’une imprévisible avouons-le, l’autre à l’apparence inutile (et je maintiens cet avis puisque tous les détails cités au début  ne servent presque à rien tandis que la fin est révélatrice et cependant on y coupe court, à une phrase près) mais émouvante, la dernière teintée d’un nouvel humour caractérisant ma nouvelle auteur (Ma prof d’anglais se serait sûrement demandée pourquoi je riais comme une folle derrière une liasse de livres sur la table).

Ceci dit, l’auteur s’est voulue être vulgaire dans ses nouvelles et on a souvent affaire à des histoires d’amour cul-cul, trop cliché quoi. Futile et décevant. Le style est loin de faire la peau avec Amélie Nothomb (déjà !!), encore faut-il qu’on le compare à l’écriture d’une ado de 15 ans. Mais je garde espoir. Peut-être qu’avec un peu plus de « raffistolage », elle pourrait gravir les échelons de la littérature.

Enfin, j’ai entendu dire que « Ensemble, c’est tout » était son œuvre la plus prolifique. J’espère que ce sera l’occasion pour toi de te racheter Madame Gavalda. (Attends, mademoiselle ?)

Tagué ,

3 réflexions sur “« Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » – Anna Gavalda

  1. Val84 dit :

    Moi non plus, je n’ai pas aimé ce livre. D’ailleurs, je l’ai abandonné! Comme tu dis, les histoires sont trop banales. Par contre, pour le baby challenge de Livraddict, j’ai lu « Ensemble, c’est tout » qui est bien mieux (même s’il n’est pas un gros coup de coeur).

  2. Safaâ White dit :

    Pour quelqu’un attiré surtout par les titres, j’allais succomber. Heureusement que tu as partagé ton avis par ici! Un auteur commercial!! Voilà bien une belle description qu’on donne à ces écrits et ces histoires qui font vendre!!
    Sinon sur ton autre critique sur Kaboul, je suis restée scotchée!! Je viens justement de prendre le livre les sirènes de Bagdad et décoivre que c’est la dernière oeuvre d’une trilogie, dont le premier tome est Les hirondelles de Kaboul. Décidément, l’afghanistan d’hier et d’aujourd’hui inspire toujours et il ne faut pas nécessairement être militant pour vouloir s’y rendre et s’y plonger!

    Ah, j’allais oublié, Merci… pour le plaisir que me procure cet espace!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :